Acces Membres
E-mail :
Mot de passe :

Vins d'Alsace : Dégustation à l'italienne

2006_10_21_d_gustation___l__italienne_T_Gachon.gifDouze domaines de vignerons indépendants de la région ont accueilli mi-octobre pendant deux jours, un groupe de cavistes ou acheteurs de vin italiens, invités à parfaire leur connaissance des vins d'Alsace pour mieux les diffuser dans la péninsule.


La démarche, initiée par la Chambre de commerce et d'industrie d'Alsace et Ubifrance en relation avec le Comité interprofessionnel des vins d'Alsace et le Synvira (les vignerons indépendants), peut surprendre si l'on considère la puissance de la viticulture italienne, au 2e rang mondial après la France. Les échanges entre les deux pays ne sont pourtant pas à négliger : avec des ventes en bouteilles de 27,1 millions de litres, la France pèse pour près de 42 % des vins importés en Italie, avec une valeur par flacon supérieure à la moyenne. Les vignerons alsaciens, y compris les domaines familiaux, cherchent à diversifier leur clientèle et se tournent de plus en plus vers l'export. Aussi l'initiative de la CCI d'Alsace, qui avait engagé une action du même type l'an dernier avec des acheteurs américains, est-elle appréciée.


Les moelleux et les crémants
Les acheteurs italiens sont à la tête d'un commerce de caviste (une oenoteca) comme Massimo Zaccone (Milan), Fabio Ravasio (Bergame) ou Mario Rossi (Gêne), d'une société d'importation de produits alimentaires comme Ugo Repetto (Turin), Giovanni Pieta (Ascoli Piceno) ou Luigi Pezzi (Bassano Bresciano). Carlo Santonocito, établi à Albiate près de Milan, importe des volumes importants de champagnes, de crémants d'Alsace et de Bourgogne. Dans les vins tranquilles, il recherche des vins de grands crus, des cuvées d'exception – comme les rares muscats de vendanges tardives – ou des « verticales » de grands vins (une suite de millésimes anciens). Sa clientèle, aisée, cherche les produits sortant de l'ordinaire. Les vins de surmaturation et moelleux sont également appréciés en Italie comme vins de fin de repas accompagnant des fromages ou des gâteaux. Même intérêt pour les vins effervescents de la part de Rafaele Pagani. Il est lui-même l'un des premiers producteurs de vins de Campanie ; il a créé une radio en ligne dédiée… au vin et est producteur patenté en Champagne. Lui aussi s'intéresse prioritairement aux produits de haut de gamme pour la clientèle très exigeante de la baie de Naples ou de la Côte amalfitaine. « Vendre en Italie des vins français de premier prix, résume Carlo Santonocito, n'a pas de sens, ils sont en concurrence avec nos propres vins. Il nous faut des produits spéciaux ».


J.-M. Lidin

L'Alsace du 21/10/2006

News
Extraits de notre magazine "Vigneron d'Alsace(s)"

Les crémants d'Alsace
la suite

Dossier Millésimes
la suite
Vignerons indépendants
de France


Site partenaire

Création du site Internet : SOLUXA

Haut de page
Facebook Widget