Acces Membres
E-mail :
Mot de passe :

Les sentiers viticoles.

Civa_H129_CIVA_Zwardon_Fran.jpgDécouvertes et authenticité au coeur de l'Alsace.

A flanc de coteau, les sentiers viticoles.
La meilleure façon de s’élever.

Parcours bien fléchés, panneaux rivalisant d’explications, sites superbes : les sentiers viticoles d’Alsace se mettent en quatre pour réjouir touristes et autochtones. Plusieurs dizaines d’itinéraires à ne pas manquer, du nord au sud du vignoble. Promenades.

Les énumérer tous serait fastidieux. Plus de trente sentiers viticoles sont officiellement recensés dans le vignoble. La plupart d’entre eux évoluent le long des pentes d’un grand cru. Partout, le principe est identique. Une boucle emprunte les chemins de vignes et évolue sur le coteau, permettant à la fois une agréable promenade ainsi que des haltes didactiques grâce aux panneaux expliquant les cépages alsaciens, les temps de la vigne, le travail des vignerons, parfois aussi deux mots d’histoire du lieu. Selon les lieux, les promeneurs se voient proposer entre une heure et deux heures et demi d’une marche généralement accessible au plus grand nombre, malgré un dénivelé atteignant facilement les deux cent mètres.

Pour l’heure, les temps forts vécus par ces itinéraires sont liés aux fêtes villageoises. Chaque syndicat viticole tire parti du parcours pour inciter la découverte du vignoble. L’enjeu n’est pas anodin, puisqu’il s’agit de familiariser les visiteurs avec l’esprit d’un coteau et aussi aux travaux menés tout au long de l’année. « La plupart des personnes qui découvrent les vignes sont ignorantes des opérations que nous menons de janvier à décembre. La plupart imaginent qu’il suffit de passer quelques fois en tracteur pour traiter les vignes, de vendanger puis de tailler. Souvent, les pentes raides impressionnent nos visiteurs », souligne un vigneron de Dambach-la-Ville.

« Nous apprécions les sentiers viticoles car ils permettent des promenades familiales à la fois agréables et sans danger ni difficultés réelles », souligne cette maman lyonnaise en week-end prolongé en Alsace. « Nous n’aimons pas trop les marches en forêt, trop dures pour l’instant pour nos enfants », explique-t-elle, faisant patienter une blondinette juchée sur ses épaules, un œil sur les deux « grands » courant en avant. Certains parcours arpentent essentiellement des pistes très carrossables fort accessibles aux jambes de bambins, aux poussettes… et même aux cannes de seniors. « Regardez le paysage. C’est merveilleux ! », s’extasie une mamie depuis la table d’orientation dominant Blienschwiller, en haut du Winzenberg.
Reste qu’il faudra encore de sérieux coups de pouce pour améliorer la notoriété de ces parcours, dont la fréquentation reste marginale comparée aux sentiers vosgiens souvent saturés en période dominicale. Le Conseil interprofessionnel des Vins d’Alsace (CIVA) a multiplié les efforts pour soutenir les efforts des syndicats locaux. La découverte des sentiers viticoles figurait dans le programme proposé aux plusieurs dizaines de journalistes français et européens venus en Alsace le 21 et 22 mars derniers. Une entrée en matière qui a vu se succéder différentes animations et promotions, dans le cadre du cinquantenaire de la Route des Vins d’Alsace.

Petit dernier des sentiers viticoles, celui du Kirchberg de Barr a ouvert ce printemps. Une douzaine de panneaux balisent l’itinéraire qui serpente sur ce coteau aux contours bien affirmés. Heureuse surprise, les concepteurs du sentier ont choisi de faire travailler des artistes, Caroline Koehly et Damien Schitter, illustrateurs-décorateurs diplômés de l’Ecole des Beaux-Arts de Strasbourg. On sent la patte de spécialistes doté d’un solide sens créatif dans les panneaux, illustrant les temps de la vigne, l’élaboration des vins, etc. Une manière élégante de rajeunir le concept de sentier viticole tout en restant pratique et accessible au plus grand nombre.
Tout au long de l’année, les sentiers viticoles représentent des buts de promenade d’autant plus agréables qu’ils sont faciles d’accès depuis la plaine. Situés à proximité des plus villages et villes viticoles, ils donnent aussi l’occasion de se rapprocher des caveaux de vignerons ; combiner une marche vivifiante sur les coteaux, profiter des paysages et des sites, de réjouir d’apprendre des notions supplémentaires sur la vigne et les vins. Sans oublier le couronnement d’une telle journée, via l’une ou l’autre cave de vignerons. Et si vous êtes en famille, n’oubliez pas que plusieurs dizaines de membres du Synvira se sont engagés dans une démarche d’accueil signalant entre autres que les enfants sont les bienvenus !

Renseignements sur les sentiers viticoles au CIVA : 03 89 20 16 20

News
Extraits de notre magazine "Vigneron d'Alsace(s)"

Les crémants d'Alsace
la suite

Dossier Millésimes
la suite
Vignerons indépendants
de France


Site partenaire

Création du site Internet : SOLUXA

Haut de page
Facebook Widget