Acces Membres
E-mail :
Mot de passe :

L'oenotourisme a le vent en poupe

Mieux promouvoir l'image du vin ne passe pas obligatoirement par la publicité. Il existe une autre façon, plus directe, de communiquer autour du vin : faire découvrir son exploitation et ses vins à des touristes. Une idée simple, développée avec succès dans les pays du Nouveau Monde, mais qui en France pourrait être encore plus développée qu'elle ne l'est actuellement.

Alors qu'en Afrique du Sud ou en Argentine, la découverte des vignobles est systématiquement proposée aux touristes, le tourisme viti-vinicole français n'a commencé que récemment à se développer, même si la visite des caves attire chaque année 7,5 millions de personnes, dont 2,5 millions de touristes étrangers... A l'heure où l'image du vin n'est guère reluisante et que les ventes sont en berne, le tourisme vigneron apparaît comme un moyen parmi d'autres de redresser la barre.

Avec sa route des vins inaugurée en 1953, l'Alsace fait figure de pionnière. Les professionnels viticoles alsaciens ont tiré partie de l'attrait des villages typiques sur les touristes pour mettre en avant les vignobles et les exploitations. L'Alsace a également mis en place dans les vignobles des sentiers en macadam et des circuits pédagogiques faisant découvrir les métiers de la vigne ou les cépages. Des “sentiers gourmands” (avec dégustations), des séminaires de découverte des vins sont aussi proposés aux œnotouristes. La Route des Vins d’Alsace enregistre environ 1.5 million de visiteurs par an.

Intérêt de l’oenotourisme pour le vigneron et pour le touriste

Pour les vignerons, les visites au domaine leur permettent de valoriser et de faire connaître directement le fruit de leur travail. De plus, les dégustations engendrent des revenus sur place (1 visiteurs sur dix seulement repart sans avoir acheté) et les visiteurs, de retour chez eux, achètent fréquemment « à distance ».

Pour les touristes, une part croissante d’entre eux cherchent à donner à leurs vacances une « plus-value » en termes de culture, de découverte, d’art de vivre, de gastronomie, d’authenticité. Or les vins sont recherchés comme les plus authentiques expressions des terroirs.

Selon l’AFIT (Association Française de l’Ingénierie Touristique), un français sur cinq choisit sa destination de vacances parce qu’elle est vinicole. 40% des visiteurs étrangers viennent en France « aussi » pour le vin et la gastronomie. 29 % ne viennent que pour le vin et la gastronomie.

Source : Viti-net et Wikipédia.

News
Extraits de notre magazine "Vigneron d'Alsace(s)"

Les crémants d'Alsace
la suite

Dossier Millésimes
la suite
Vignerons indépendants
de France


Site partenaire

Création du site Internet : SOLUXA

Haut de page
Facebook Widget