Acces Membres
E-mail :
Mot de passe :

Le Gewurztraminer est-il aphrodisiaque ?

L'Alsace présente bien des spécificités. Découvrez ici les particularités qui font de l'Alsace une région à part.

Mais qu’importe les références et les chemins pour rejoindre les douceurs des alcôves ou un ciel étoilé : l’idée même du plaisir et des joies de la vie conduit directement les amoureux vers la plus belle pièce de toute maison qui se respecte, la cave. A la recherche d’un gewurztraminer dont d’aucuns murmurent qu’il aurait des vertus aphrodisiaques. Partons pour un autre tour de ciel étoilé en compagnie de quelques gewurztraminers. Et surtout en compagnie de celui ou celle qu’on aime.

D’abord, pourquoi donc considérer ce primus inter pares, prince parmi les rois, comme susceptible de s’introduire dans la gamme des poudres, cornes et onguents supposés donner du tonus aux célébrations de la cousine de Vénus ? La noblesse des vins ne sied guère aux articles de sex-shop, même issus de boutiques cotées en Bourse. Alors quoi ? Le nom même du gewurztraminer indique mieux qu’une piste, une certitude. S’il doit son nom aux épices, ce vin parle d’amour, tant la sagesse populaire considère que le cuisinier amoureux s’identifie par la vigueur de ses mouvements de poignet lors de l’assaisonnement des plats qu’il mitonne.

Ainsi, le gewurztraminer nous raconte l’amour plus encore que d’autres vins. L’histoire est même ancienne, qui nous ramène au temps ou les vinificateurs n’étaient pas encore armés de levures en tout genre et soufraient moins leurs vins. Le gewurztraminer alsacien d’antan, à la manière du savagnin de Château-Châlon, se couvrait d’un voile dissimulant pudiquement l’intimité d’un breuvage puissant et complexe des assauts indécents de l’air ambiant. Bien après sa mise en barrique, il était alors question de la percée hautement symbolique de ce voile, après que le vin soit arrivé à maturité et atteint l’âge presque adulte, lors d’une fête où l’on ne présente pas de drap coloré à la fenêtre, mais où l’on célèbre la venue d’un grand vin.

Point besoin donc d’alerter sexologues et autres spécialistes de la relation amoureuse. Le gewurztraminer et la tendresse, c’est comme on veut, quand on veut. « Je préfère une vendange tardive soyeuse et délicatement miellée », dira l’une, dont le désir de ce « vin de minuit » promet tant et plus de soupirs charmants et séduits. Tel autre se réjouira de la vigueur retrouvée après quelques gorgées d’un vin de terroir riche et puissant et fêtera en bouche quelques saveurs exotiques, promesse d’autres délices. D’autres, esthètes, affirmeront que la vérité est au fond du terroir et que seul le granit enchantera de visions et de saveurs sans pareilles.

On n’oubliera pas non plus les heures de délice où l’humidité de la bouteille, bien installée au creux d’un seau à glace, saura promettre de complices moiteurs, aux heures chaudes et à l’abri bien illusoire des arbres d’un verger. Non traité chimiquement, bien entendu, sous peine de démangeaisons épidermiques dont la gène ne saurait être vaincue par quelques culte bachique ou aphrodisiaque que ce soit… Vertiges de l’amour, amours humaines et passion du vin, bien difficile d’évaluer scientifiquement promesses et désirs. Parce que « nous le valons bien », on ne se risquera pas, même pour sourire, au ridicule des affirmations « testé cliniquement » qui affublent des cosmétiques de grandes marques essentiellement soucieuses de leur rentabilité.

Ici, la bouteille ne servira pas à l’introduction dans le monde secret des jardins privés. Pas d’entrée par effraction ni pénétration hussarde par le biais d’un col prometteur ; que culte aphrodisiaque soit rendu, par la grâce des désirs et des sentiments. Et d’un gewurztraminer à votre goût.

Quand l'heure est aux élans amoureux, à chacun son érotisme et ses fantasmes et pourtant, nos mécaniques humaines ont des points communs. La recherche du culte d’Aphrodite, déesse de la beauté et de l’amour, mène femmes et hommes vers les rites du fils de la déesse, Eros. N’en déplaise aux puritains, l’amour humain trouve ses plus beaux éloges dans le Nouveau Testament, relisez donc les épîtres de Saint Jacques.

News
Extraits de notre magazine "Vigneron d'Alsace(s)"

Les crémants d'Alsace
la suite

Dossier Millésimes
la suite
Vignerons indépendants
de France


Site partenaire

Création du site Internet : SOLUXA

Haut de page
Facebook Widget