Acces Membres
E-mail :
Mot de passe :

Au pays du pain d'épices, le gewurztraminer est roi

 02_02_CAVE_H_RING_015Redim.jpg
Entrez dans l'intimité des caves, découvrez le quotidien du vigneron, comment il travaille sa vigne et produit son vin. N'hésitez plus ensuite à lui rendre visite.


habsigercour copie_1.jpgEARL Alsace Habsiger à Gertwiller
La maison Alsace Habsiger vient de remporter un premier prix départemental de fleurissement. Gros plan sur un domaine plein de charme, véritable oasis de fleurs dans la capitale du pain d'épices.

Lorsqu'ils se marient en 1965, Paul et Simone Habsiger font le pari de la viticulture. Peu à peu, l'exploitation de polyculture élevage change de profil. "Au milieu des années 1980,nous avons arrêté la production de bovins viande, tout en continuant à faire du maïs, explique Paul Habsiger. Aujourd'hui, nous sommes viticulteurs à part entière."
Alain, son fils, s'installe en 1992. Après vingt années de collaboration avec son père, il a pris sa succession à la tête du domaine familial et s'attache à le développer. Ses parents sont toujours très actifs sur l'exploitation.

Réputée pour son gewurztraminer et son klevener de Heiligenstein
La maison Alsace Habsiger possède 10 ha de vignes, situés sur les bans de Gertwiller, Heiligenstein, Barr, Bernardswiller et Goxwiller. Elle commercialise 35 000 à 40 000 bouteilles de vin par an. Une partie de la production est vendue sous forme de vin en vrac ou de raisins. "Notre maison est renommée pour son gewurztraminer de Gertwiller et son klevener de Heiligenstein", indique Paul Habsiger.
Les gewurztraminers de Gertwiller jouissent d'une réputation très ancienne, précise son fils. "Ils restent longtemps fermés. Mais lorsqu'ils s'épanouissent, ils développent un bouquet intense et gardent toujours une agréable fraîcheur." Gertwiller est l'un des berceaux de la promotion du gewurztraminer, poursuit-il. "Les courtiers en sont friands."
Quant au klevener de Heiligenstein, c'est un cépage unique au monde. "Nous misons beaucoup sur ce produit qui nous permet de fidéliser la clientèle." Les meilleurs proviennent des vignes situées à mi-hauteur des collines, où le terroir et le microclimat sont idéaux. "Notre klevener est vinifié assez sec pour être un vin de gastronomie. Il a un beau fumé, un beau bouquet. Il est très demandé. Nous avons aussi une cuvée Réserve, pour ceux qui préfèrent un vin plus arrondi."
L'activité crémant remonte à 1991. "J'aime produire du crémant 100 % chardonnay, C'est pour moi celui qui se rapproche le plus du champagne."Toutes les vignes du domaine sont enherbées. "Nous avons la chance d'avoir des vignes qui peuvent rester enherbées toute l'année." La vendange est entièrement manuelle. "En 2006, nous nous sommes rendu compte de la différence de qualité par rapport à nos collègues qui ont vendangé à la machine, souligne Paul Habsiger. Curieusement, c'est l'une des premières questions que les clients nous posent en arrivant chez nous."
Outre le caveau de dégustation, les Habsiger ont aménagé une salle de restauration pour recevoir les groupes. Elle peut accueillir une soixantaine de personnes. Gertwiller est située à l'écart de la route des vins, mais de nombreux touristes fréquentent les lieux à cause de ses pains d'épices. "Nous avons la chance d'être juste en face du musée du pain d'épices."

"Beaucoup de jeunes s'intéressent au vin"
La vente directe au caveau, ainsi que la vente par correspondance, représentent l'essentiel de la commercialisation. "Nous avons beaucoup de clients allemands, belges et luxembourgeois qui viennent une fois dans l'année : ils passent quelques jours en Alsace et remplissent le coffre de leur voiture avant de repartir." Bien sûr, une partie de cette clientèle est vieillissante. Mais Alain Habsiger constate avec satisfaction que beaucoup de jeunes s'intéressent au vin. "De nombreux étudiants qui font leurs études à Strasbourg viennent goûter nos vins. Je pense que c'est grâce au bouche à oreille."
Les vins de la maison Habsiger sont secs et fruités. Le muscat, par exemple, se distingue par son caractère sec et son croquant. "Nous produisons également des vendanges tardives et des sélections de grains nobles, quand le millésime le permet. Nous avons des terroirs qui s'y prêtent et nous en vendons de plus en plus." La maison ne participe plus aux concours depuis une vingtaine d'années, mais elle présente régulièrement des vins à la dégustation du guide Hachette et a déjà obtenu plusieurs citations.

Est Agricole et Viticole du 29 août 2008
Anny Haeffelé




News
Extraits de notre magazine "Vigneron d'Alsace(s)"

Les crémants d'Alsace
la suite

Dossier Millésimes
la suite
Vignerons indépendants
de France


Site partenaire

Création du site Internet : SOLUXA

Haut de page
Facebook Widget