Acces Membres
E-mail :
Mot de passe :

Environnement.

 02_02_CAVE_H_RING_015Redim.jpg
Entrez dans l'intimité des caves, découvrez le quotidien du vigneron, comment il travaille sa vigne et produit son vin. N'hésitez plus ensuite à lui rendre visite.

Les relations entre les vignerons et leur environnement ont changé. Depuis quelques années, un nombre croissant de viticulteurs avoue sa méfiance à l’encontre des traitements de synthèse.

En cause, pêle-mêle, leurs effets inhibiteurs sur les plantes, les pollutions directes et indirectes qu’elles engendrent, leur pouvoir de nuisance pour ceux qui les manipulent.

Plus profondément encore, les vignerons qui affichent leur défiance à l’encontre de la chimie voient dans sa mise en œuvre systématique une menace grave pour la terre, dont certains se plaisent à rappeler que les hommes d’aujourd’hui n’en sont que les locataires…

Qu’ils soient issus des courants écologistes patentés – les « bios » – ou simplement soucieux de se rapprocher de la terre, les vignerons qui s’écartent des traitements de synthèses refusent en tous cas d’entrer dans le débat des « bons » et des mauvais. Ils regrettent unanimement de devoir affronter eux-mêmes des recherches cruciales dont l’enjeu est la connaissance de la terre et de la plante, faute de résultats qu’ils jugent satisfaisants émanant des organismes a priori voués à ces travaux.

Il reste encore des commentateurs simplistes pour qualifier la situation. On entend parfois des rires moqueurs devant des traitements qui apparaissent tenir du vaudou pour des esprits qui se veulent cartésiens ; d’autres se contentent de voir dans ceux qui ont suivi plusieurs décennies de conseils quasi-unanimes favorables aux produits de synthèse d’horribles pollueurs. Le débat, aujourd’hui, s’est déplacé.

Le seul questionnement valable est de déterminer les meilleurs chemins qui conduisent à l’élaboration de grands vins. Expressifs de leur terroir, issus de plantes gorgeant les fruits de matières nobles. La notoriété et le nombre des domaines qui rejoignent les conduites maîtrisées – voire « bio » – est une indication précieuse de la voie choisie en Alsace.

News
Extraits de notre magazine "Vigneron d'Alsace(s)"

Les crémants d'Alsace
la suite

Dossier Millésimes
la suite
Vignerons indépendants
de France


Site partenaire

Création du site Internet : SOLUXA

Haut de page
Facebook Widget