Acces Membres
E-mail :
Mot de passe :

Le fruit de la patience

 02_02_CAVE_H_RING_015Redim.jpg
Entrez dans l'intimité des caves, découvrez le quotidien du vigneron, comment il travaille sa vigne et produit son vin. N'hésitez plus ensuite à lui rendre visite.

faller_luc_copie.jpgAprès avoir repris le domaine familial d’Itterswiller en 1989, Luc Faller a rapidement décidé de revoir sa copie agronomique : “Je suis parti du principe que la vigne devait pouvoir se suffire à elle-même”, témoigne le vigneron. Son épouse et lui entament donc une période de réflexion et de changements progressifs dans leurs habitudes de travail. “Il fallait prendre son temps, pour ne pas remettre en péril la viabilité de l’exploitation.” Pas à pas, Luc Faller met au point ses propres modes de travail de la vigne : un travail du sol appliqué pour obtenir une forte activité biologique et surtout une attention de chaque instant aux plants : l’observation des herbes à terre, la qualité du feuillage de la vigne (couleur, port, brillance, etc.) sont autant d’éléments, tels des codes à décrypter, qui permettent de connaître ce qu’il se passe dans la vigne.


Bio avant l’heure
Pour réguler la production Luc Faller a procédé à un sévère ébourgeonnage au printemps, suivi d’un éclaircissage si besoin en été : “Cette action induit une autorégulation ; c’est désormais la mémoire de la plante qui agit”.
A partir de l’an 2000, plus aucun produit chimique n’est utilisé dans l’exploitation. “La maîtrise des mauvaises herbes et de la qualité sanitaire est acquise”, déclare le vigneron. Luc Faller se tourne alors vers la biodynamie qu’il intensifie chaque année. Ce n’est qu’en 2005 qu’il officialise son travail en demandant la conversion en Agriculture biologique auprès d’Ecocert. Mais ce ne sera qu’en 2008 qu’il pourra valider le label AB.


Depuis son installation en 1989, Luc Faller n’a pas vu sa surface évoluer. “Je préfère me contenter de 8 ha, et les maîtriser. Le but n’est pas de faire du volume mais de la qualité, voire de l’exception.” Participer au concours permet aux Faller de se faire une idée de la façon dont le vin sera perçu par les consommateurs. “C’est dans cette optique que nous avons participé, par simple curiosité,” témoigne Luc Faller. Une simple curiosité qui a rapporté au viticulteur d’Itterswiller une médaille d’argent, au même titre que six autres producteurs alsaciens.


Des grains nobles en argent
Pas de grand cru à Itterswiller, mais qu’importe. “Nos vignes ont une moyenne d’âge de 20 ans. Celle dont est issu le muscat récompensé en a 35”, précise Luc Faller. “Elle a toujours produit un muscat classique, qui ne m’a jamais emballé”, confie-t-il encore.
Une première sélection de grains nobles en 2002 lui offre un muscat aux saveurs exotiques, récompensé par une distinction au Guide Hachette. “Les années 2003 et 2004 ne nous ont pas été propices, ce n’est qu’en 2005 que nous avons pu renouveler une sélection de grains nobles, avec une bonne proportion de fruits botrytisés”, raconte le vigneron d’Itterswiller, conscient de la carte de visite qu’un muscat sélection grains nobles qui plus est récompensé par une médaille lui fournit. Il n’en dira cependant pas davantage sur sa vinification. “J’ai simplement respecté au mieux les rendements.”


Chez les Faller, on a longtemps privilégié la réflexion agronomique et œnologique en laissant au deuxième plan l’aspect commercial. “Le négoce ne permet pas de valoriser les vins d’une certaine qualité à leur juste valeur, déplore Luc Faller. Le vigneron doit s’investir directement dans la commercialisation de ses vins, ce qui n’est pas toujours évident”.
Peut-être la médaille d’argent obtenue pour son muscat lui permettra-t-elle d’inverser la tendance. “Une chose est sûre, nous voulons conserver cette authenticité propre à notre métier”, confie Myriam Faller. La récompense conforte par ailleurs Luc Faller dans la volonté d’explorer de nouvelles voies. La dernière en date, un riesling en vendanges tardives. “Ce sont des originalités qui vont porter l’entreprise, il faut sortir des sentiers battus.”


C. B. Est Agricole et Viticole n°34 du 24 août 2007

Contact : Luc Faller, 22 route du vin, 67140 Itterswiller, tél. 03 88 85 51 42, fax 03 88 57 83 30,
e-mail : vin.faller@libertysurf.fr.

News
Extraits de notre magazine "Vigneron d'Alsace(s)"

Les crémants d'Alsace
la suite

Dossier Millésimes
la suite
Vignerons indépendants
de France


Site partenaire

Création du site Internet : SOLUXA

Haut de page
Facebook Widget