Acces Membres
E-mail :
Mot de passe :

Les caves aux temps de l'hiver.

 02_02_CAVE_H_RING_015Redim.jpg
Entrez dans l'intimité des caves, découvrez le quotidien du vigneron, comment il travaille sa vigne et produit son vin. N'hésitez plus ensuite à lui rendre visite.

Les vignerons n'en reviennent pas : nombreux sont leurs clients qui les imaginent tranquilles aux temps des froidures hivernales. A la rigueur, on admet aisément que décembre soit dopé par l'activité commerciale mais après, c'est sports d'hiver ou tropiques pour les plus chanceux. Tour de caves.Les_caves.jpg

"Cela fait des années que je trouve quelconques les documents promotionnels du domaine. Mais je n'osais pas le dire car j'entendais la famille de mon mari se féliciter de leurs étiquettes. Jusqu'au jour où je me suis plongée dans les logiciels de mon ordinateur et, profitant des intenses séances de taille de janvier, j'ai créé plusieurs maquettes. Ils sont tous tombés à la renverse, n'ayant jamais imaginé qu'il était si simple de trouver d'autres idées". Ce témoignage d'une épouse de vigneron du centre Alsace n'est pas isolé. Nombreuses sont les conjointes que l'on dit confinées au bureau qui mettent à profit les premiers jours de janvier pour inciter leur vigneron de mari à réfléchir à l'image donnée par le domaine. "Nous avons entrepris un travail intensif sur cette question", confient Fabienne et Jean-Louis Mann, d'Eguisheim. Pour eux, ce travail a été accompagné par un graphiste. Le résultat met en valeur la notion de terre, omniprésente dans toute la vie du domaine. Chez Pierre Koch & Fils, à Nothalten, c'est Sabine qui pianote sur l'ordinateur pour proposer des idées. Et comme l'appétit vient en mangeant, ses idées ont pris de la tournure et valent bien certaines idées toutes faites proposées aux vignerons par de soi-disant cabinets spécialisés.

Les lutins
Pourtant, ces mois d'hiver ne sont pas uniquement consacrés au "look". Impossible d'ignorer le temps de la taille, dont les répercussions seront déterminantes pour l'année à venir et même au-delà. "Selon la manière dont on taille, on indique à la plante ce qu'on attend d'elle", rappellent des spécialistes. Et tous d'insister sur la nécessité désormais largement partagée de "tailler court", c'est-à-dire d'éviter un trop grand nombre de grappes sur des plantes que l'on sait très prolifiques sur le plupart des terres d'Alsace. "La taille est la période que je préfère dans l'année", confie une épouse de vigneron de Dambach-la-Ville. "C'est là que j'ai matérialisé les différences de conception existant entre la génération de mes parents et beaux-parents et nous. Ils ont tant manqué de l'essentiel dans leur jeunesse qu'ils ne comprennent pas notre attitude qui consiste à limiter la capacité de la vigne à produire du raisin", analyse-t-elle. Pour cette autre épouse de vigneron d'Eguisheim, "la taille est une occasion essentielle de se familiariser avec la plante, dont on sait qu'elle profitera de l'intervention humaine".

Et en cave ? Alors que bien des grands faiseurs ont déjà mis en bouteille et expédié leurs vins aux quatre coins du monde, les vignerons alsaciens profitent de l'hiver pour peaufiner leurs cuvées. Pas encore question de mise en bouteille pour les meilleurs crus, bien entendu. Pour les génériques, cette étape se profile à l'horizon du printemps et les vinificateurs les plus attentifs s'interrogent sur d'obscures questions auxquelles le profane n'est nullement convié. D'autres, comme Armand Landmann de Nothalten, vient parfois humer l'atmosphère de la cave et ressentir le "mystérieux travail des lutins qui agissent plus ou moins silencieusement dans les cuves".

L'effort est de taille
Partout, c'est l'effervescence car l'hiver est également le temps des formations. Vente, législation sociale et passage aux 35 heures, quoique fort théorique pour les vignerons, nouvelles technologies : c'est surtout le programme de formation consacrées aux aspects commerciaux qui rencontrent du succès, selon le Synvira. D'ailleurs, la pratique bat son plein en la matière. "Nous sortons parfois cinq semaines d'affilée dans les salons, notamment les caves particulières", évoque une vigneronne d'Ottrott. Maintenant, il convient d'intégrer la liste des clients aux fichiers informatiques de façon à conserver autant que possible des relations avec ces personnes rencontrées dans toute la France ou ailleurs. Pour un vigneron de Rosenwiller, l'époque est aussi bien choisie pour rendre visite personnellement à d'anciens clients, restaurateurs ou particuliers, qui n'ont pas commandé depuis des années. Sont-ils déçus ou simplement distraits ? "La visite personnelle impressionne souvent, de la part d'un "petit" vigneron", apprécie-t-il.

Des lutins aux fichiers, des étiquettes aux sécateurs, l'hiver ne se passe que très rarement en vacances pour les vignerons, même si certains parviennent à rattraper un peu de temps pour des familles souvent délaissées avant Noël. Ce ne sont pas les vignerons de la Couronne d'Or qui ont tenu un chapiteau place de la Gare à Strasbourg dans le cadre de l'opération Capitale de Noël qui diront le contraire. L'effort est de taille, la réussite également. Mais pour séduire le client, il faut d'abord disposer de vins charmants. Et ce travail commence le 1er janvier.

News
Extraits de notre magazine "Vigneron d'Alsace(s)"

Les crémants d'Alsace
la suite

Dossier Millésimes
la suite
Vignerons indépendants
de France


Site partenaire

Création du site Internet : SOLUXA

Haut de page
Facebook Widget