Acces Membres
E-mail :
Mot de passe :

Wineck-Schlossberg - L'avis du Connaisseur

Guillaume Gros a délaissé la vie parisienne pour se rapprocher du vignoble alsacien pour lequel il éprouve une véritable passion. Abandonnant le cadre prestigieux du restaurant Guy Savoy de Paris, il est venu s'installer dans l'environnement bucolique du restaurant Arnsbourg à Baerenthal. Ses escapades régulières dans les collines sous-vosgiennes comblent son besoin de découvertes et aiguisent son sens critique. "A mon avis le Wineck-Schlossberg est un grand terroir à riesling. Sa géologie, son exposition, son microclimat sont des éléments qui jouent en faveur de vins très typés, charpentés sur une belle matière. Il est dommage de tout miser sur le charme de la jeunesse, quel que soit son attrait. Les vignerons devraient être plus audacieux dans leur démarche, souligner les possibilités d'épanouissement adulte de leurs vins, en limitant davantage les rendements et en cherchant à développer la complexité que peut apporter le terroir. Le soutirage précoce qui semble pratiqué, par exemple, n'est pas toujours une bonne chose pour un grand cru. Le repos sur lie permettrait d'amener de la matière au vin en le nourrissant, et une acidité contrôlée, enveloppée de matière minérale et du gras, aboutirait à des rieslings très attractifs.

Ces rieslings peuvent très bien vieillir comme le démontrent les 1986 que j'ai pu déguster. Après dix ans d'âge, ils conservent une grande fraîcheur, avec des notés boisées, une finale de pin et une minéralité agréable.

Quand ils sont jeunes, ils ont cette minéralité typique des rieslings, une certaine élégance, de la vivacité, de la fraîcheur citronnée sur un côté fruité, sans gras. Ils se situent dans la ligne de pureté des rieslings. Ils sont agréables, mais l'expression du terroir me semble un peu absente. Ce sont des vins que l'on peut très bien adapter à la cuisine alsacienne traditionnelle ou à une cuisine simplifiée, un Presskoff de saumon, une marinade de thon, un loup grillé par exemple. Mais pour la grande gastronomie, à mon avis, il leur faudait plus de profondeur.

Curieusement, j'ai trouvé les gewurztraminers très attractifs, friands. Ce cépage traduit bien ici les arômes de litchis, de mangue, avec un côté muscaté et une finale florale extraordinaire sur la rose. En bouche, ils peuvent être assez corsés, intéressants du fait qu'ils ne contiennent pas de sucre résiduel, se sont des gewurztraminers secs dont le côté alcool reste à l'arrière-plan. En gastronomie, on peut bien les marier avec des plats épicés, aigre-doux, sucrés-salés ou avec une langouste à l'armoricaine par exemple".

Vous pouvez également lire la description de ce terroir

News
Extraits de notre magazine "Vigneron d'Alsace(s)"

Les crémants d'Alsace
la suite

Dossier Millésimes
la suite
Vignerons indépendants
de France


Site partenaire

Création du site Internet : SOLUXA

Haut de page
Facebook Widget